Sebastian Crane, été 1920